Coupe de France 2012 (2ème tour)

4 décembre 2011
dimanche 4 décembre 2011
par Yanis
popularité : 1%



Deuxième tour de coupe de France pour Colomiers qui rencontrait aujourd’hui à domicile le CEIT.



 Résumé des épisodes précédents

Au cours du 1er tour de la coupe de France, Colomiers rencontrait Castel, qui les avaient éliminé il y a 2 ans de cela. Grâce à un gain sur les échiquiers 1 et 3, Colomiers avortait rapidement le suspens et se qualifiait pour le 2e tour de la Coupe de France, sur le même score qui les avait tantôt sorti du circuit (2-2 pour ceux qui commencent la saga au tome 2 et qui ont donc besoin de lire ce paragraphe pour tout comprendre)


 Coupe de France, épisode 2 : Colomiers - CEIT







Sans préambule, voilà les résultats détaillés du match de ce 2e tour de Coupe de France :

Colomiers 3-1 C.E.I.T.
GENESTOUS Patrick (2108) 0-1 VAN ELST Andreas (2302)
OUERK Yanis (2133) 1-0 RATSIAMBAHOTRA Tahiry (1981)
LE GOFF Francois-Xavier (2070) 1-0 CUALLADO Stéphane (1806)
SERRA Yannick (1849) 1-0 RYNIK Gérard (1753)

 Les biscuits de la victoire...

- Sur le papier, on part favoris, mais la composition du CEIT leur donne de très bons espoirs de déjouer les pronostics. En effet ils sont favoris sur le 1er échiquier, ce qui signifie - en supposant que le 1er gagne - qu’une seule perf sur un des trois échiquiers restants leur permet de gagner à coup sûr.
Bref, nous avons vite compris que, comme souvent en Coupe de France, la moindre erreur pourrait se révéler fatale ...


- Heureusement, on avait un atout dans la manche : l’effet de surprise général (dans le sens que tout le monde est surpris, nous y compris), qui nous a si bien servi au 1er tour. Cette fois, c’est Alicia, venue arbitrer, qui jouait le fameux coup imprévisible en amenant des biscuits à l’effigie de pièces d’échecs, ramenés des Pays-Bas.
Quand j’écrirai mes mémoires et que je reviendrai sur ce match je déclarerai sans doute a posteriori que ces biscuits ont été la clé de notre victoire.
Pour l’heure, ils permettent surtout à cet article d’avoir un logo vachement gaulé ! (Merci Alicia !!)


- Pour revenir au match en lui-même, la première partie à se clarifier est celle de Patrick, qui à la suite de de l’échange des pièces légères obtient un pion de plus. En contrepartie, Andreas a de bonnes contre-chances pratiques qui doivent amplement compenser le pion de moins. Patrick a peut-être l’occasion de consolider et de tenir la nulle, mais il se laisse tenter par une variante douteuse et perd quelques coups plus tard. Mais à ce moment là, Yannick a déjà gagné au 4e et FX et moi-même avons une meilleure position...


- Yannick sort de l’ouverture avec une position propice à l’attaque, ce qui lui convient à merveille. Il pousse ses pions de l’aile roi, avec des arrières-pensées vers le roi adverse. Son adversaire réagit par une poussée centrale qui amène des complications tactiques. Yannick s’assure alors de l’avantage de façon très esthétique, en laissant en prise un cavalier qui ne pouvait pas être pris, sous peine de mat. Par des coups précis, il achève ensuite rapidement son adversaire, remportant de fait le premier point pour Colomiers.


- Au 2e, mon adversaire n’obtient rien de concret de l’ouverture avec les blancs. J’ai l’occasion de prendre l’avantage par un Cxe4 que je considérais depuis une bonne demi-douzaine de coups. Mais pour des raisons qui m’échappent encore, je préfère y renoncer pour un h6 insipide. A un moment, j’obtiens une micro-initiative et Tahiry "craque" et sacrifie la qualité pour une attaque qui achoppe tactiquement. Après avoir forcé l’échange des dames, je convertis l’avantage et donne son 2e point à Colomiers.


- Au 3e, FX - nouveau venu dans le club, et de retour aux échecs après une petite pause - sait alors qu’il ne doit absolument pas perdre. Il a alors un pion de plus, qu’il lui faut valoriser. Dans l’ouverture, son adversaire avait été un peu optimiste en jouant la percée e4-e5 et s’était retrouvé dans une finale légèrement inférieure, assez difficile à tenir en pratique. FX utilise beaucoup de temps et trouve des coups précis contre lesquels son adversaire ne trouve pas de bonnes répliques. Il remporte ainsi le point de la victoire.

- Blanc : ...
- Noir : ...
- Résultat : ...
- Évènement : ...
- Date : ... / Ronde : ...
Documents
>
Parties
>
Détails
Fichiers PGN disponibles:
Coupe de France - Colomiers - CEIT
Voir Blanc Noir Res.

 En Conclusion

Un match disputé dans lequel nos nerfs solides et les gâteaux d’Alicia ont permis de faire la différence.
Colomiers fait un pas de plus en Coupe de France.
Et nous souhaitons bien sûr bonne chance pour la suite en coupe MPY au CEIT !


3 votes

Documents joints

Coupe de France - Colomiers - CEIT
Coupe de France - Colomiers - CEIT

Commentaires

navigation titre

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir d'ici la fin du mois